Dernière mise à jour le .

Avocat - droit du divorce
Avocat - droit du divorce

Avocat, divorce amiable, enfants, fiscalité, patrimoine : quelques conseils essentiels pour divorcer au mieux !

Si nous vous souhaitons tout le bien du monde pour votre couple, certaines unions ne sont pas vouées à durer éternellement.

Dès lors, divorcer reste une étape douloureuse et nécessite une véritable préparation, c'est pourquoi nous vous proposons ici quelques conseils pour la traverser au mieux.

 

Règle n°1 : choisir un bon avocat

Qu’il vous ait été recommandé par un proche ou que vous l’ayez trouvé sur internet, un bon avocat signifie avant tout une personne en qui vous ayez confiance et avec qui vous pouvez parler sereinement.

Il est important de comprendre qu’outre son rôle de plaideur, votre avocat sera avant tout un précieux conseiller qui vous aidera à garder la tête froide en cette épreuve douloureuse, et à négocier au mieux pour vous.

 

Règle n°2 : ne rien cacher à son avocat

Pensez bien à annoncer à votre avocat vos principaux objectifs dans ce divorce : garde d’enfants, partage de biens etc.

Par ailleurs, sachez que le moindre détail, même insignifiant à vos yeux, peut être important. Il est dangereux de cacher des éléments de votre patrimoine car il est plus que probable que votre ex-conjoint(e) en ait la connaissance.

 

Règle n°3 : si la séparation est simple, préférer le divorce amiable 

Si les deux parties sont d’accord sur les différents éléments constituant la convention, le divorce sera prononcé et le juge n’aura pas besoin de motif de rupture.

Dès lors, la convention sera soumise aux juges des affaires familiales. Ces derniers ont pour rôle de garantir l’équilibre des décisions prises, et peuvent refuser l’homologation de la convention si celle-ci ne préservent pas « les intérêts des enfants ou de l’un des époux » (art. 232 du Code civil).

 

Règle n°4 : penser fiscalité et patrimoine

Rapidement, il vous faudra réfléchir aux éventuelles prestation compensatoire et pension alimentaire.

Ces deux ressources ont des impacts fiscaux (pour le créancier comme pour le débiteur) donc pensez bien à demander conseil à votre avocat avant de prendre vos décisions.

Par ailleurs, votre bien immobilier (si vous en avez un) devra être étudié par des experts pour permettre une répartition équitable.

 

Règle n°5 : si vous avez des enfants, agissez en parents raisonnables et responsables

Il est fondamental de ne pas faire porter le poids du divorce à vos enfants. N’hésitez pas à vous entourer de votre entourage et de personnes ayant vécu un divorce pour pouvoir discuter de votre situation et agir au mieux vis à vis de vos enfants. 

Par ailleurs, nombre de psychologues recommandent aux parents d’annoncer ensemble aux enfants leur volonté de se séparer. Il est important que cette décision leur soit présentée comme étant sage et réfléchie.

Il est aussi extrêmement important d’éviter tout type de dispute devant vos enfants, et si nouveau compagnon il y a, veillez à ne pas le présenter trop tôt.

En somme, vous devez garder en tête que tous vos actes doivent venir protéger vos enfants et les aider à conserver une enfance sereine et encadrée par une structure familiale.

 

Pour finir, si un divorce est sans aucun doute une étape extrêmement difficile à vivre, il peut et doit être bien préparé pour impacter le moins négativement possible ceux qui nous entourent.



L'équipe iziLaw


www.izilaw.fr

Discussions : Les commentaires sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.